KTOBookletovergraduate over

Dr S Sadally : « Les micro-algues peuvent être utilisées à des fins commerciales »

Dr Shamimtaz Sadally : « Les micro-algues peuvent être utilisées à des fins commerciales »

Bio Data

  • Travaillle comme : Coordinator (Policy & Blue Economy)
  • Lieu de travail : Indian Ocean Rim Association
  • Domaine d’expertise : Marine Molecular Biology and Ecology
  • Dernier ouvrage : Micro-tidal dependent micro-phytoplankton C-biomass dynamics of two shallow tropical coral reefs.

C’est sa passion pour la vie marine qui l’a poussée à entreprendre des recherches sur la diversité des micro-algues, aussi connues comme les phytoplanctons, dans nos lagons.

Effectivement, la docteure Shamimtaz Sadally a utilisé des outils génétiques et moléculaires pour identifier les différentes espèces de micro-algues, une première étude de ce genre dans le pays. « Les micro-algues sont essentielles à la vie sur Terre car elles contribuent à la production de l’oxygène que nous respirons et absorbent le dioxyde de carbone dans l’atmosphère, ce qui contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre. »

L’experte en biologie marine ajoute que les algues microscopiques sont d’une grande importance écologique, étant à la base des chaînes alimentaires marines et le fait qu’un large éventail d’organismes dépend d’eux comme sources de nourriture et d’énergie. « Ces organismes microscopiques sont aussi d’une grande importance économique à cause de leur large gamme d’applications. Par exemple, elles peuvent être utilisées dans les industries cosmétique et pharmaceutique, dans la fabrication d’aliments pour le bétail et le poisson, dans la production de biocarburants et de compléments alimentaires. »

Les recherches de la spécialiste ont d’ailleurs fourni des informations de base sur les espèces de micro-algues présentes dans nos lagons et qui peuvent être utilisées à des fins commerciales. « Par conséquent, nous devons utiliser au maximum ce que nous avons déjà et nous devrions commencer à penser à exploiter ces ressources. »

Avec l’impact croissant du changement climatique sur le monde marin, la docteure Shamimtaz Sadally s’est rendu compte qu’une meilleure compréhension de leur fonctionnement pouvait aider à résoudre les problèmes qui s’imposent. Toutefois, cela n’a pas toujours été un conte de fées d’entreprendre des études dans ce domaine, vu que les divers outils génétiques ne sont pas faciles à obtenir localement.

L’experte en biologie marine soutient la démarche du gouvernement de développer une économie bleue à Maurice, mais notre intervenante avance qu’il faut toutefois évaluer, dans un premier temps, les ressources dans nos eaux. « Nous devons regrouper les experts locaux et utiliser au maximum les résultats de leurs recherches et leurs idées. Une bonne coordination, coopération et collaboration aideront beaucoup dans cette initiative du gouvernement. »

Étant la coordinatrice de l’Économie bleue à l’Indian Ocean Rim Association (Iora), la docteure Shamimtaz Sadally est encouragée à mettre à contribution ses connaissances et son expertise pour mieux développer ce secteur dans les 21 États membres de l’Iora.

La spécialiste en biologie marine explique que c’est avec le soutien de sa famille, y compris ses parents, ses deux sœurs, son époux et ses superviseurs, qu’elle a pu arriver là où elle est aujourd’hui. La docteure Shamimtaz Sadally compte entamer des recherches encore dans son domaine de prédilection et contribuer à son développement durable. Elle envisage aussi de promouvoir la protection de nos écosystèmes marins.

Rate this item
(0 votes)

Leave a comment

Video Gallery

Dog